"Tous nus dans la rue !" Entre 2 000 et 3 000 jeunes, dont beaucoup presque entièrement dévêtus, ont manifesté à Montréal (Québec) jeudi 7 juin dans la soirée au son de casseroles pour protester contre la hausse des frais de scolarité et le Grand Prix de F1 prévu dans la ville dimanche. 

Les étudiants voient en effet un lien entre la course automobile, "événement élitiste" selon eux, en partie financée par le Québec, et leur combat contre l'augmentation des frais de scolarité. Hausse prévue par le gouvernement qui invoque des problèmes de financement.

39 arrestations dans la journée

"Notre nudité exprime la demande de transparence", a expliqué un étudiant du Collège de Maisonneuve, à Montréal, vêtu d'un simple slip de coton gris. "Le gouvernement en manque, il cache ses vraies motivations, on l'a vu dans la négociation" sur les frais de scolarité, a-t-il ajouté, disant vouloir rester anonyme "pour ne pas gêner sa mère".

Au total, 39 personnes ont été arrêtées dans la journée. La police anti-émeute, présente mais d'abord discrète, a eu recours en fin de soirée aux grenades assourdissantes et aux gaz lacrymogènes pour empêcher les manifestants de s'approcher des stands du Grand Prix, installés dans une rue piétonne remplie d'invités en tenue de soirée et de voitures de luxe. 

(Francetv info)