La colère gronde outre-Atlantique après le vote de la loi spéciale qui restreint le droit de manifester au Québec. Plus d'une centaine de personnes ont été arrêtées, dimanche 20 mai à Montréal, après une nouvelle soirée de manifestations contre la hausse des frais de scolarité. Malgré les violences et l'interdiction d'organiser de telles actions, les protestataires restent mobilisés. Revue de liens (non exhaustive) pour suivre et comprendre le mouvement étudiant québécois. 

• Mobilisés sur Twitter

Le site de micro-blogging permet de suivre en quasi direct les actions et manifestations des étudiants. Deux hashtags (mots-clés) principaux sont dédiés à cette actualité et rassemblent les tweets postés à propos du mouvement au Québec. Il s'agit de #manifencours et #ggi (pour Grève générale illimitée).

De nombreux journalistes live-tweetent aussi les manifestations, à l'instar de @GDuchaine et les @patrouilleurs, journalistes au quotidien canadien La Presse, ou encore @FATrudel pour le Journal de Montréal.

D'autres comptes peuvent être utiles. C'est le cas de celui du service de police de Montréal, @SPVM, qui donne une autre perspective sur les actions organisées.

• Les rubriques des journaux

La plupart des quotidiens canadiens proposent de nombreux contenus sur le mouvement estudiantin, qu'ils mettent en une. Outre son dossier spécial, le site de la radio nationale, Radio Canada, a publié une infographie qui résume l'ensemble du conflit social. Le journal Le Devoir et le Huff Post Québec proposent, eux, des rubriques spéciales. 

• Les sites qui jouent un rôle dans le mouvement

De nombreux sites permettent de comprendre le tenants et les aboutissants de la crise québecoise. Deux fédérations étudiantes ont ainsi mis en ligne un site concernant la hausse des frais de scolarité : 1 625$ de hausse, ça ne passe pas ! De la même manière, Bloquons la hausse entend expliquer le projet du gouvernement. Ce site de l'association étudiante la CLASSE, à suivre sur Twitter, met en ligne des informations sur le mouvement. Il a dû retirer une rubrique consacrée aux manifestations en raison de la loi spéciale votée vendredi.

Dans le même genre, Manifs Wiki.net entend renseigner les internautes sur les trajets des manifestations mais "en compatibilité avec la loi 78". Le site, actuellement inaccessible, devrait l'être à nouveau après quelques ajustements, précisent ses concepteurs sur Twitter. 

De son côté, le gouvernement du Québec a mis en ligne Droits de scolarité.com afin de défendre son projet et répondre aux différentes questions. Mais des étudiants ont lancé une copie conforme visant à démonter ses arguments, intitulé Droits de scolarité.ca

• Pour suivre les manifs en direct

CUTV, la chaîne de l'université de Concordia (Montréal), diffuse chaque soir dès 20h30 (2h30 heure française) un flux vidéo pour suivre en direct et en images les manifestations. De courtes vidéos sont à retrouver sur le site de la chaîne

Un internaute canadien a, lui, développé une carte interactive qui permet de suivre en temps réel les trajets des manifestations, photos à la clé. 

Cette carte interactive, mise en ligne par un internaute canadien, permet de suivre en temps réel les trajets des manifestations québécoises. 
Cette carte interactive, mise en ligne par un internaute canadien, permet de suivre en temps réel les trajets des manifestations québécoises.  (FTVI )

Mais depuis vendredi et le vote de la loi spéciale, le système est en pause. La page annonce devoir "prendre toutes les dispositions légales pour continuer", mais propose toujours d'accéder aux archives des précédentes actions.