Le sans domicile fixe de Miami, victime de l'assaillant qui lui a déchiqueté une partie du visage, fin mai, récupère de ses blessures mais restera aveugle, a annoncé mardi 12 juin l'hôpital Jackson Memorial où il est soigné. Ronald Poppo "est dans un état stable même s'il a perdu son œil gauche et que son œil droit est très endommagé, raison pour laquelle il restera probablement aveugle", a déclaré Nicholas Namias, le chef du centre de traumatologie de l'hôpital lors d'une conférence de presse. "Il se sent bien, il mange, il marche en faisant de la kiné, il parle avec nous", a-t-il ajouté.

Ronald Poppo avait été agressé sous un pont de Miami par un homme nu, Rudy Eugene, qui lui avait dévoré une grande partie du visage avant d'être abattu par la police. Le crime pourrait être dû à un nouveau type de drogue synthétique qu'aurait consommé Rudy Eugene, selon les autorités. Après analyse, les enquêteurs ont remarqué que Rudy Eugene n'avait pas de chair humaine dans l'estomac au moment où il a été abattu, allant contre l'idée qu'il s'agissait d'une attaque cannibale.

Selon une de ses sœurs interrogées par la chaîne locale WFOR-TV, Ronald Poppo était un lycéen brillant à New York avant que son addiction à l'alcool ne l'amène à vivre dans la rue. Sa famille avait perdu tout contact avec lui depuis des années, avait-elle précisé : "Nous pensions qu'il était déjà mort". 

Voici une photo de lui avant son agression.

Photo non datée de Ronald Poppo, SDF agressé par le "Miami Zombie", avant d'avoir le visage déchiqueté.
Photo non datée de Ronald Poppo, SDF agressé par le "Miami Zombie", avant d'avoir le visage déchiqueté. (AP / SIPA)