Le cycliste américain Lance Armstrong, le 21 octobre 2012 à Austin (Texas). 
Le cycliste américain Lance Armstrong, le 21 octobre 2012 à Austin (Texas).  (FREDERIC J. BROWN / AFP)

C'est officiel. Le ministère de la Justice américain a déposé une plainte contre le cycliste Lance Armstrong, mercredi 24 avril. Ce dernier est soupçonné d'avoir utilisé de l'argent public, via le sponsoring de son équipe par US Postal Services (USPS), pour financer notamment un "programme" de dopage.

L'USPS, selon le ministère, a dépensé 40 millions de dollars (30 millions d'euros) en dépenses de sponsoring, et alloué 17 millions de dollars (13 millions d'euros) au sportif. Le gouvernement avait décidé en février de se joindre à la plainte pour fraude déposée par son ex-coéquipier Floyd Landis.

L'avocat d'Armstrong juge la plainte "opportuniste"

"Les coureurs de l'US Postal, Armstrong compris, ont violé les accords de sponsoring, en utilisant régulièrement et systématiquement des substances proscrites et des pratiques pour augmenter leurs performances", explique la plainte, selon NBC. "Les inculpés se sont enrichis injustement grâce aux versements et autres bénéfices qu'ils ont reçus de l'USPS", estime le ministère de la Justice.

L'avocat d'Armstrong a qualifié la plainte du ministère d'"opportuniste et [qu'elle] manquait de sincérité". Car il estime que l'US Postal a tiré un grand bénéfice du sponsoring de l'équipe cycliste. S'il est reconnu coupable, Armstrong pourrait devoir débourser jusqu'à 150 millions de dollars (115 millions d'euros).