C'est une nouvelle vie qui s'offre à Richard Lee Norris, un Américain dont le visage a été pulvérisé en 1997 lors d'un accident de tir. Cela faisait 15 ans qu'il vivait reclus, se cachant derrière un masque chirurgical, ne sortant que la nuit pour éviter le regard des autres. Désormais, il va pouvoir se raser, se brosser les dents et sentir les odeurs comme avant.

L'homme de 37 ans a en effet subi, mardi 20 mars, la plus vaste greffe du visage jamais réalisée à ce jour. L'équipe médicale de l'université du centre médical du Maryland (Etats-Unis) a présenté, mardi 27 mars, le nouveau visage du patient six jours après l'opération ainsi que la technologie utilisée. 

Dents, mâchoire, nez, langue...

Au bout de 36 heures d'intervention, les chirurgiens ont ainsi réussi à transplanter de nouvelles dents, une mâchoire, un nez et une langue à Richard Lee Norris, détaille la BBC (lien en anglais). Comme l'explique Le Figaro.fr, les chirurgiens ont dû "éliminer toutes les opérations de reconstructions faciales que le patient avait déjà subies au cours des dernières années". Ils ont ensuite greffé les organes avant de lui transplanter un visage complet, du crâne à la base du cou comme l'expliquent dans ce reportage de France 2. 

L'opération a été en partie financée par l'US Navy qui souhaite reprendre les techniques utilisées pour soigner les soldats blessés.

Le visage de Richard Lee Norris, totalement défiguré en 1997 lors d'un accident, six jours après une greffe effectuée à Baltimore par les chirurgiens de l'université du Maryland, mardi 27 mars 2012.
Le visage de Richard Lee Norris, totalement défiguré en 1997 lors d'un accident, six jours après une greffe effectuée à Baltimore par les chirurgiens de l'université du Maryland, mardi 27 mars 2012. (CAPTURE D'ECRAN APTN)