Fusillade de Charleston : la haine viscérale de Dylann Roof

Arrêté jeudi, le jeune homme a reconnu être l'auteur de la tuerie qui a coûté la vie à neuf personnes. France 2 dresse son portrait inquiétant.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

L'émotion est grande aux États-Unis ce vendredi 19 juin, après la tuerie de mercredi dans une église de Charleston (Caroline du Sud) fréquentée par la communauté afro-américaine. Hier, Dylann Roof a été arrêté. Il a avoué être l'auteur de la fusillade.

Celui qu'on présente comme l'homme le plus haï outre-Atlantique présente un visage juvénile, un regard froid, et une idéologie profondément raciste. Sylvie Johnson, qui a survécu à l'assaut, répète ce qu'il a dit au moment où il a ouvert le feu : "Vous violez nos femmes et vous envahissez notre pays".

"Un plan depuis six mois"

Admirateur du régime de l'apartheid en Afrique du Sud, Dylan Roof est imprégné des thèses racistes. Joey Meek, un ancien ami, confie : "Il me racontait que les Noirs étaient en train de prendre le pouvoir. Il voulait le retour de la ségrégation. Il disait qu'il préparait un plan depuis six mois". De sa famille, on sait peu de choses. Son père lui aurait offert un pistolet pour son anniversaire, il y a trois mois. Dylann Roof encourt la peine de mort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dylann Roof, l\'auteur présumé de la tuerie de Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), lors de son audition au tribunal, le 16 juin 2015.
Dylann Roof, l'auteur présumé de la tuerie de Charleston (Caroline du Sud, Etats-Unis), lors de son audition au tribunal, le 16 juin 2015. ( REUTERS)