Des manifestants homophobes perturbent les funérailles d'une victime de la tuerie d'Orlando

Face à eux, des contre-manifestants ont déroulé des draps blancs accrochés à leurs épaules, tels des ailes.

Cérémonie de funérailles, à la cathédrale Saint-Luc d\'Orlando, de Christopher Leinonen, l\'une des 49 victimes de la tuerie du club Pulse, le 18 juin 2016. 
Cérémonie de funérailles, à la cathédrale Saint-Luc d'Orlando, de Christopher Leinonen, l'une des 49 victimes de la tuerie du club Pulse, le 18 juin 2016.  (JIM YOUNG / REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Face à face tendu aux abords de la cathédrale Saint-Luc d'Orlando, samedi 18 juin. Lors des funérailles de Christopher Leinonen, l'une des 49 victimes de la tuerie du club gay Pulse, une quarantaine de manifestants homophobes sont restés debout, pendant près d'une heure. Face à eux, des contre-manifestants avaient déployé des draps blancs, accrochés à leurs épaules, tels des ailes.

Aux pancartes assurant que "l'homosexualité est un péché" ou aux slogans affirmant qu'il n'est "jamais OK d'être gay", les contre-manifestants, principalement membres de la compagnie de théâtre Shakespeare d'Orlando, ont opposé leur costume immaculé, relate BuzzFeed. Reuters rappelle que ces ailes sont apparues pour la première fois en 1998, lors des obsèques de Matthew Shepard, un jeune homme gay tué dans le Wyoming. 

"Le groupe de haine le plus odieux et le plus enragé d'Amérique"

Ces "anges", qui étaient environ 200, intervenaient à l'appel de la communauté LGBT qui entendait ainsi contrer la mobilisation de la Westboro Baptist Church, une organisation fondamentaliste basée au Kansas et connue pour ses positions homophobes, explique l'Orlando Sentinel. Elle a déjà organisé de nombreuses manifestations lors des obsèques de personnes homosexuelles et est qualifiée de "groupe de haine le plus odieux et le plus enragé d'Amérique" par le Southern powerty law center, une association de lutte contre l'extrême droite. 

En plus des contre-manifestants costumés, de nombreuses personnes arborant le drapeau arc-en-ciel et d'autres pancartes de soutien à la communauté LGBT avaient fait le déplacement pour dénoncer le message de haine des membres l'église Westboro, indique le Washington Post. Elles ont applaudi la police locale lorsque celle-ci a escorté les militants loin de la cathédrale où se déroulaient les funérailles.

Les obsèques d'une autre victime du Pulse ont été perturbées samedi. Deux shérifs-adjoints du comté d'Osceola ont été blessés alors qu'ils escortaient le cortège funèbre de Jean Carlos Mendez à Kissimmee, à 32 km au sud d'Orlando, après avoir été percutés par une voiture qui a coupé la procession. Les deux policiers ont été hospitalisés, et sont dans un état stable.