Ivre, elle avait continué de conduire alors qu'un homme mourant gisait sur son capot, sur une distance de trois kilomètres. Une thérapeute travaillant dans un centre de désintoxication a été condamnée, jeudi 12 juin, à 55 ans de prison pour avoir heurté un piéton, puis pour avoir conduit pendant plusieurs kilomètres avec cet homme mourant, accroché à son pare-brise.

Reconnue coupable en février de meurtre pour avoir tué le trentenaire en le heurtant avec son véhicule, Sherri Lynn Wilkins, 53 ans, avait continué son trajet jusqu'à ce qu'un automobiliste lui intime l'ordre de s'arrêter. Elle s'était alors exécutée puis avait allumé une cigarette tandis que des passants s'affairaient autour du blessé, qui était décédé un peu plus tard à l'hôpital.

Comme si l'homme était "tombé du ciel"

Lors de son procès, la chauffarde a assuré qu'elle n'était pas ivre malgré trois verres de vodka bus peu avant de prendre le volant avec de la bière et du jus de tomate. "Je n'ai pas compris ce qui se passait... Je n'ai pas eu l'impression de le heurter avec ma voiture", a-t-elle expliqué. Pour elle, c'est comme si l'homme "était tombé du ciel", "comme un éclair ou quelque chose comme ça".

Le juge a considéré que la conductrice avait fait preuve d'une "extrême insensibilité" en faisant une embardée pour faire tomber la victime de la voiture, plutôt que de prendre le soin de s'arrêter et de demander de l'aide.