Des étudiants trouvent 30 000 euros dans un canapé acheté à l'Armée du salut

Les trois jeunes New-Yorkais ont recherché la propriétaire de l'argent, une veuve, et le lui ont rendu. 

(De gauche à droite) Lara Russo, Cally Guasti et Reese Werkhoven posent dans le canapé dans lequel ils ont trouvé 30 000 euros, le 15 mai 2014, à New York (Etats-Unis).
(De gauche à droite) Lara Russo, Cally Guasti et Reese Werkhoven posent dans le canapé dans lequel ils ont trouvé 30 000 euros, le 15 mai 2014, à New York (Etats-Unis). (MIKE GROLL / AP / SIPA)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Que diriez-vous de trouver 30 000 euros dans un canapé chiné sur Le bon coin ? C'est ce qui est arrivé à trois étudiants new-yorkais, rapporte le New York Post (en anglais), mercredi 14 mai.

Début mars, trois colocataires, Reese Werkhoven, Cally Guasti et Lara Russo, achètent un canapé à l'Armée du salut pour la modique somme de 20 dollars (15 euros). L'un d'eux tombe sur une enveloppe de 700 dollars (500 euros) cachée dedans. Piqués par la curiosité, les trois étudiants se mettent alors à chercher dans tous les recoins du vieux sofa. Et c'est le jackpot : ils mettent la main sur plusieurs enveloppes contenant au total 40 000 dollars (30 000 euros).

Voir la vidéo
JACQUES CARDOZE - FRANCE 2 WASHINGTON

Des bas de laine

Dilemme : faut-il dépenser l'argent ou le rendre ? Les trois amis suivent leur bonne conscience et choisissent la deuxième option. Après avoir repéré un nom de femme sur l'une des enveloppes, ils parviennent à retrouver son numéro. L'heureuse propriétaire de cette somme n'a rien d'une hors-la-loi, précise le New York Post. Il s'agit d'une veuve, qui vit dans une vieille maison de l'Hudson Valley.

Cette ancienne fleuriste raconte son histoire aux colocataires : pendant des années, son mari lui a donné ces enveloppes remplies d'argent afin qu'elle les cache dans le canapé familial. Des bas de laine, en quelque sorte. Après la mort de celui-ci, la retraitée est elle-même tombée malade et a dû se faire opérer du cœur. Pendant sa convalescence dans une maison de repos, sa fille a vendu le sofa à l'Armée du salut.

La vieille dame a eu de la chance, car les étudiants avaient failli renoncer à acheter le canapé. "Il est assez moche et il pue, mais c'était le seul qui rentrait dans notre salon", explique Lara RussoEn guise de récompense, la veuve leur a donné 1 000 dollars (730 euros).