Colombie : la parole, nouvelle arme politique des FARC

François Hollande était en Colombie ce mardi 24 janvier, où un accord de paix a été signé avec les FARC en novembre. En vertu de cet accord, tous les combattants devront déposer leurs armes d'ici la fin janvier.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le jour ne s'est pas encore levé que les guérilleros sont déjà au garde-à-vous. Dernier vestige de la vie martiale pour les FARC, qui ont accepté de se démilitariser comme à Tierra Grata. 7 000 combattants ont commencé à déposer les armes dans tout le pays, prêts à changer de vie après 52 années de lutte armée. Pour Ericka, infirmière de combat dans la jungle depuis 24 ans, une nouvelle vie va débuter : "Mon idée est de terminer mes études de médecine".

Du champ de bataille aux urnes

Mais s'ils pensent à leur avenir personnel, les guérilleros ont décidé de poursuivre leur combat sur le terrain politique. Depuis cet automne, ils organisent des réunions publiques pour expliquer aux chefs de village et aux paysans leur programme. Les FARC, qui vont se constituer en parti politique légal, veulent déplacer la révolution du champ de bataille vers les urnes. Ils diffusent leur propagande à la radio aussi. Leur désarmement contrôlé par l'ONU devrait prendre six mois. Ensuite, les FARC veulent prendre part à l'élection présidentielle de 2018 en Colombie avec une candidature pour la paix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres des Farc attendent l\'ouverture de leur conférence, le 17 septembre 2016, à Llanos del Yari (Colombie).
Des membres des Farc attendent l'ouverture de leur conférence, le 17 septembre 2016, à Llanos del Yari (Colombie). (LUIS ACOSTA / AFP)