Antony Blinken : "Il faut absolument arriver à la défaite de Daech"

Le numéro deux de la diplomatie américaine est l'invité du 20 heures de Laurent Delahousse.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Il a participé à un événement historique en 2011. La capture d'Oussama Ben Laden, suivie en direct par Barack Obama. Antony Blinker, numéro deux de la diplomatie américaine, est l'invité du 20 heures de France 2. Il s'exprime notamment sur le conflit syrien et Bachar al-Assad. "Il est la priorité pour nous. Et d'ailleurs, c'est ce qui complique la chose pour presque tous les pays concernés,car  il y a des priorités différentes. Pour nos amis turcs, c'est le problème des Kurdes et pour la plupart des pays du Golfe, c'est l'Iran ou peut-être Assad. Pour nous, c'est effectivement Daech."

"L'Ukraine est perdue à l'influence russe"

Le diplomate estime qu'il faut d'abord résoudre la guerre civile en Syrie. "Tant qu'Assad reste au pouvoir, c'est lui qui attire les combattants étrangers pour combattre avec Daech". Concernant l'omniprésence de Vladimir Poutine sur ce conflit, Blinken défend que le président russe à une stratégie forte mais pas forcément sensée. "L'Ukraine est perdue à l'influence russe, pendant une génération ou plus, à cause des actions de Poutine. (...) L'influence de Poutine sur Assad est plus importante, mais en même temps, l'influence du conflit sur la Russie est plus importante. C'est pour ça qu'elle essaye maintenant de gérer une négociation politique".

Le JT
Les autres sujets du JT