Inquiétude dans le milieu de l'élevage américain. Le ministère de l'Agriculture (communiqué en anglais) a annoncé mardi 24 avril avoir détecté un nouveau cas de maladie de la vache folle en Californie. Il s'agit du "quatrième cas dans le pays d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB)", les trois autres datant d'avant 2006. Il a été diagnostiqué "sur une vache laitière du centre de la Californie".

Les autorités américaines ont tenté de rassurer. "A aucun moment, [l'animal] n'a présenté un danger pour la chaîne alimentaire ou la santé publique", a souligné le ministère. "L'ESB ne se transmet pas par le lait". Mais certains distributeurs ont déjà averti qu'ils allaient prendre des mesures de précaution. Deux grandes enseignes alimentaires en Corée du Sud, Lotte Mart (95 points de vente) et Home Plus, filiale du britannique Tesco, ont annoncé mercredi la suspension de la vente de viande de bœuf américain dans leurs magasins. La Commission européenne a déclaré pour sa part qu'elle n'envisageait pas de prendre des mesures particulières sur l'importation de viande d'origine américaine pour l'instant.

Des enjeux économiques importants 

La maladie de Creutzfeldt-Jakob, variante humaine de la vache folle, serait responsable de plus de 200 décès à travers le monde, principalement en Grande-Bretagne où la crise de la vache folle (voir la chronologie sur vie-publique.fr) a fait des ravages dans les années 1980 et 1990. Selon les scientifiques, l'épidémie se serait répandue par le biais de farines animales, destinées à l'alimentation du bétail, produites à partir d'animaux infectés.

Le gouvernement américain a des raisons de vouloir préserver l'image de sa viande. Selon les données officielles, l'exportation de bœuf américain représente 353 millions de dollars par an (267 millions d'euros), avec le Mexique, le Canada, la Corée du Sud et le Japon comme principaux marchés d'exportation.

Les Etats-Unis estiment disposer de 90,8 millions de têtes de bétail, qui constituent une part capitale de l'activité économique de certains Etats comme le Texas (sud), le Nebraska et le Kansas (centre), ou encore la Californie (ouest). La plus grosse peur des agriculteurs du pays serait à présent la mise en place de sanctions contre le bœuf américain.