Prise d'otages en Algérie

Le 16 janvier 2013, à l’aube, une quarantaine de terroristes prennent d’assaut le complexe gazier de Tiguentourine, à 45 km d’In Amenas, au sud de l’Algérie. Sur cette base travaillent environ 800 personnes, dont 134 étrangers de plusieurs nationalités. L’attaque est menée par les « Signataires par le sang », un groupe dirigé par Mokhtar Belmokhtar, chef islamiste proche d’Al Qaida au Maghreb islamique. Cette prise d’otages en Algérie durera quatre jours, pendant lesquels la plus grande confusion règne sur le sort des otages. L’armée algérienne donne l’assaut le 19 janvier. Un bilan officiel du gouvernement algérien fait état de 38 otages et 29 terroristes tués.

12