Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Les petites ballerines du bidonville de Kibera

A Kibera, dans le plus grand bidonville du Kenya, les cours de danse classique de Mike Wamaya mettent des étoiles dans les yeux des petites filles. Extrait d'un reportage d'"Envoyé spécial".

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cela fait cinq ans que ces petites filles de Kibera sont entrées dans le monde des ballerines. A mille lieues de leur univers. Extrait des "Etoiles de Kibera", un reportage d'"Envoyé spécial".

Après le cours de Mike Wamaya, Anouk Burel a accompagné la petite Cynthia jusqu'à l'endroit où vit sa famille : au fin fond du plus grand bidonville du Kenya, au sud de la capitale Nairobi. Nous la suivons dans ces ruelles étroites, jonchées de déchets. Ici, pas de lumière une fois la nuit tombée. 

"Pas besoin d'un beau parquet"

"Je fais ce cours parce que j'aime danser, en général, nous dit Cynthia tout en marchant, un grand sourire aux lèvres. Et j'aime beaucoup les mouvements qu'on fait dans la danse classique." La petite fille ne pensait pas qu'elle en ferait un jour, et puis sa grande sœur a commencé... 

Le professeur de danse est lui-même un enfant des bidonvilles. Pourquoi le ballet ? "Le ballet, c'est magnifique". Pourquoi ici ? "C'est un signe d'espoir, ça veut dire que tout est possible. Pas besoin d'un beau parquet, de barres pour les exercices, tout ça..." 

Mike a peu de moyens, mais il travaille avec deux associations, Anno’s Africa et One Fine Day, qui ont pour but de développer l’apprentissage des arts auprès de ces enfants.

Extrait du reportage "Les étoiles de Kibera", diffusé dans "Envoyé spécial" le 16 mars 2017.

Ballerines
Ballerines (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)