VIDEO. la Française enlevée à Bangui témoigne : "La façon brutale dont on m'a kidnappée..."

France 2 a pu joindre par téléphone Claudia Priest, l'humanitaire libérée après avoir été enlevée en Centrafrique.

Voir la vidéo
France 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Claudia Priest a retrouvé la liberté ce vendredi 23 janvier. Plusieurs jours après avoir été capturée, l'humanitaire savoure sa sortie de l'enfer. Depuis Bangui, la capitale de la Centrafrique, elle se confie par téléphone à France 2 : "Je suis bien, je me sens bien, je me sens légère !"
"Surtout, je suis contente d'être sortie de cette broussé qui était oppressante. On était au milieu de nulle part sans pouvoir communiquer. Il n'y avait pas de réseau, ni rien. Et je me disais que s'il arrivait quelque chose, très loin de tout, de tout hôpital, là ça va être très difficile...", explique-t-elle.

"On m'a frappée à la tête"

Claudia Priest poursuit : "Ça m'a choquée, quand on m'a kidnappée, la façon brutale dont on m'a kidnappée. On m'a frappée à la tête, on me serrait tellement les bras que j'en ai des bleus. Je suis tombée, on m'a traîné au sol..."
Le moment des retrouvailles avec son mari fut "très très très émouvant". "Il y avait aussi ma fille, mes petits-enfants, et j'étais vraiment très très émue, surtout pour mes petits-enfants qui se faisaient déjà du souci avant mon départ", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Thérèse Priest, l'humanitaire française enlevée en Centrafrique le 19 janvier 2015, sur une photo prise le 16 juin 2012.
Thérèse Priest, l'humanitaire française enlevée en Centrafrique le 19 janvier 2015, sur une photo prise le 16 juin 2012. ( MAXPPP)