Ces sites ont été classés le 28 juin sur la liste du patrimoine mondial en péril. Des islamistes armés contrôlant le nord du Mali ont détruit samedi 30 juin le mausolée d'un saint musulman qu'ils avaient profané en mai à Tombouctou. lls se sont ensuite attaqués à un second mausolée, selon des témoins. Un porte-parole du groupe islamiste Ansar Dine a lui-même prévenu que "tous les mausolées" musulmans de Tombouctou seront détruits.

Les membres Ansar Dine appliquent de façon stricte la Charia, la loi coranique. Ainsi, ils ne tolèrent aucune idôlatrie. Les anciens responsable de la culture dans la pays lancent des appels à l'aide. De son côté, l'Unesco a déploré une destruction "tragique", rappelant la nécessité de "conserver l'héritage du passé".

Le Tombeau des Askia, un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, à Gao (nord du Mali).
Le Tombeau des Askia, un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, à Gao (nord du Mali). (PAULE SEUX / HEMIS.FR / AFP)