Une épidémie de peste fait 39 morts à Madagascar

Selon un médecin de la direction générale de la santé à Antananarivo, 90% sont des cas de peste pulmonaire, plus grave que la forme plus répandue, la peste bubonique.

Des hommes traversent la rivière Ikopa près d'Antananarivo, la capitale de Madagascar, le 23 octobre 2013.
Des hommes traversent la rivière Ikopa près d'Antananarivo, la capitale de Madagascar, le 23 octobre 2013. (THOMAS MUKOYA / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

On croyait cette menace d'un autre temps, mais elle est bien d'actualité : la peste a fait 39 morts ces dernières semaines à Madagascar, a annoncé jeudi 12 décembre le ministère de la Santé publique. "Il y a une épidémie de peste actuellement à Madagascar dans cinq districts (sur 112). Quatre-vingt-six personnes ont attrapé la peste dont 39 sont décédées" ces dernières semaines, selon un communiqué du ministère.

Selon un médecin de la direction générale de la santé à Antananarivo, 90% sont des cas de peste pulmonaire, plus grave que la forme plus répandue, la peste bubonique, ou peste noire. La maladie peut être fatale en trois jours.

Les districts touchés sont Mandritsara (nord), Soanierana Ivongo (nord-est), Ikongo (sud-est), Tsiroanomandidy (centre-ouest), Ikalamavony (centre-sud).

Une épidémie propagée par les rats

Le ministère invite la population à "consulter des centres de santé en cas de fièvre, migraine. (…) Il y a des médicaments pour traiter cette maladie et les soins sont gratuits."

L'"épidémie" est propagée par les rats, poussés vers les habitations par la déforestation incontrôlée de l'île, explique le ministère. "Ne détruisez pas les forêts car cela pousse les rats à aller dans les villages. Il faut capturer vivants les rats", a-t-il conseillé.

Enfin, "les mesures requises ont déjà été prises en partenariat avec l'organisation mondiale de la santé (OMS) et l'institut Pasteur de Madagascar, a-t-il prévenu. Des équipes étaient déjà sur place pour prendre en charge les malades."