Un avion de ligne, avec à son bord 153 passagers, s'est écrasé dimanche 3 juin sur un quartier de Lagos, la capitale économique nigériane, a annoncé à l'AFP le directeur de l'Aviation civile du pays. Le bilan est encore inconnu mais selon des témoins, l'avion a pris feu au moment du choc.

( APTN)

"C'était un avion de la compagnie Dana en provenance de la capitale Abuja pour Lagos, avec 153 passagers à son bord", a indiqué le responsable. "Je ne crois pas qu'il y ait de survivant".

Ville de près de 15 millions d'habitants, Lagos est construite autour d'une lagune le long des côtes du golfe du Bénin. Selon le porte-parole de la police de l'Etat, Joseph Jaiyeoba, l'avion s'est écrasé sur un bâtiment dans un quartier du le nord de la ville, sur la partie continentale de l'agglomération. 

Trois jours de deuil national

Selon des témoins, l'avion a piqué du nez sur les habitations. De nombreux débris, parmi lesquels une aile détachée de la carlingue, étaient visibles sur les lieux de la catastrophe, où convergeaient secouristes, policiers et des centaines de curieux.

La queue blanche de l'avion, arrachée du reste de la carlingue, était visible au milieu des décombres de maisons en feu, à côté d'un réacteur métallique déchiqueté. Les carcasses de plusieurs voitures calcinées jonchaient les rues alentours, parcourues par des habitants en pleurs ou paniqués.

Les secours n'ont retrouvé aucun survivant dans les décombres. On ignore encore combien d'habitants de Lagos ont péri dans le crash.

Le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, a décrété trois jours de deuil national.