VIDEO. Gabon : "On a le sentiment que le président Bongo n'a pas gagné cette élection", selon Fillon

Candidat à la primaire du parti Les Républicains, François Fillon s'est refusé à "la repentance" sur le rôle de la France dans ce pays d'Afrique centrale.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Fillon, député Les Républicains et candidat à la primaire organisée par son parti a critiqué le président Ali Bongo sur le plateau de franceinfo, vendredi 2 septembre. "Quand je vois ce qui se passe au Gabon. Je souhaite que les résultats de cette élection soient connus. Le sentiment qu'on a en écoutant les observateurs sur le terrain, c'est que le président Bongo n'a pas gagné cette élection. Il s'est exprimé à travers les urnes une très forte contestation à l'exception de son fief familial", a-t-il observé.

Pas de repentance

Toutefois, l'ancien Premier ministre voit dans ces évènements un signe positif. "Le seul fait que le président Bongo annonce une victoire étriquée compte tenu de ce que sont les systèmes démocratiques dans les pays de cette région, c'est le signe qu'il y a un progrès vers une plus grande forme de liberté." Il s'est, par ailleurs, refusé à faire l'examen de conscience de la France sur le rôle qu'elle a jouée par le passé au Gabon : "La repentance ne sert à rien. Il faut placer les choses dans leur contexte historique."