Malawi : sept personnes soupçonnées de sorcellerie brûlées vives par la foule

Elle étaient suspectées de trafiquer des os humains, souvent utilisés dans les pratiques de sorcellerie.

Sept personnes ont été brûlées vives dans un village du district de Nsanje, dans le sud du Malawi, le 1er mars 2016.
Sept personnes ont été brûlées vives dans un village du district de Nsanje, dans le sud du Malawi, le 1er mars 2016. (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

C'est la découverte d'un sac d'os humains qui a déclenché la colère de la foule : sept personnes ont été brûlées vives, mardi 1er mars dans le sud du Malawi, a déclaré la police. Elles étaient soupçonnées de participer à des pratiques de sorcellerie.

Selon un responsable local, les soupçons des villageois se sont d'abord portés sur les faits et gestes d'une des victimes. Poursuivi et arrêté, "il aurait confirmé que son sac contenait des os humains""C'est à ce moment-là que la foule a commencé à se rassembler et à brûler une par une", avec de l'essence, sept personnes soupçonnées de trafic d'os.

Aucune arrestation pour l'instant

Au Malawi, comme dans plusieurs autres pays d'Afrique sub-saharienne, les os humains sont utilisés dans la sorcellerie. Les os et membres d'albinos sont particulièrement recherchés et sont nécessaires à l'accomplissement de rituels censés apporter richesse et pouvoir. Les autorités ont dit enquêter sur le fait que les os en la possession des victimes soient des os d'albinos ou non. Mercredi, la police n'avait procédé a aucune arrestation.