VIDEO. Le couac de François Hollande sur l'annonce de la libération des lycéennes nigérianes

Le président a d'abord annoncé la libération des lycéennes nigérianes, avant de se reprendre. 

Voir la vidéo
FRANCE 2 et BFMTV
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande obligé de corriger ses propos sur la libération des lycéennes nigérianes. Lors d'une conférence de presse au siège de l'OCDE, à Paris, vendredi 17 octobre, le président de la République a affirmé que les 219 lycéennes enlevées par Boko Haram il y a six mois avaient été libérées. "Il y a parfois des bonnes nouvelles, comme celle de la libération des jeunes filles qui avaient été enlevées, et qui ont été enfin libérées", dit-il. Sauf que les autorités nigérianes n'ont pas parlé de libération mais d'un accord sur cette libération, laissant entendre que les jeunes filles étaient encore aux mains de leurs ravisseurs.

"Elles ne sont pas encore libérées", se reprend Hollande

François Hollande redresse le tir quelques minutes plus tard, en quittant la scène. Interpellé par des journalistes, il corrige ses propos : "Elles ne sont pas encore libérées, reconnaît-il. Boko Haram a annoncé que les jeunes filles allaient être libérées. Nous avons des informations qui laissent penser que ça pourrait venir dans les heures ou dans les jours qui suivent." Pendant qu'il s'exprime, le service de presse de l'Elysée intervient pour empêcher certains journalistes de filmer. Le président poursuit malgré tout : "L'engagement a été pris, et nous espérons que Boko Haram tiendra son engagement."

 

Le président de la République François Hollande, à Paris, le 17 octobre 2014.
Le président de la République François Hollande, à Paris, le 17 octobre 2014. ( PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)