George Clooney est arrêté pour désobéissance civile lors d'une manifestation devant l'ambassade du Soudan à Washington (Etats-Unis), le 16 mars 2012.
George Clooney est arrêté pour désobéissance civile lors d'une manifestation devant l'ambassade du Soudan à Washington (Etats-Unis), le 16 mars 2012. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

A Hollywood, il y a ceux qui prennent l'autoroute à l'envers (façon Lindsay Lohan) et ceux qui tabassent les paparazzi (façon presque tout le monde). C'est au tour de George Clooney d'avoir affaire à la police : l'acteur américain a été arrêté vendredi 16 mars alors qu'il manifestait devant l'ambassade du Soudan à Washington, selon la chaîne CNN. Le héros de The Descendants protestait contre l'escalade de la violence au Soudan.

L'acteur a expliqué devant les caméras qu'il exigeait que le gouvernement soudanais autorise la communauté internationale à envoyer une aide humanitaire "avant que cela ne devienne la pire crise humanitaire à la surface du globe".

"L'autre chose que nous demandons est très simple: que le gouvernement de Khartoum arrête de tuer au hasard des hommes, des femmes et des enfants innocents", a-t-il lancé. "Arrêtez de les violer et arrêtez de les affamer, c'est tout ce que nous demandons".

Il accuse le pouvoir soudanais de "crime contre l'humanité"

Mercredi, l'acteur engagé, très sensibilisé à la situation dans le pays, a été auditionné par le Congrès sur "la campagne de meurtres" menée au Soudan. Il a notamment expliqué que les villageois devait quotidiennement aller se cacher dans les collines pour échapper aux bombardements.

"Chaque jour de leur vie, ces personnes doivent affronter la peur, pas seulement celle de mourir de faim, mais aussi celle d'être tuées", a témoigné George Clooney. "Les mêmes personnes qui ont fait cela au Darfour recommencent", a-t-il ajouté, en référence aux autorités de Khartoum, qu'il accuse de crime contre l'humanité. 

Les Etats-Unis ont appelé mercredi le Soudan à autoriser immédiatement une aide humanitaire au Kordofan du Sud afin d'éviter une crise dans cet Etat du sud du pays. En visite dans des villages de la région en début de semaine, l'ancien héros d'Urgences avait échappé de peu à des tirs de roquettes.