DIRECT. Crash dans le Sinaï : la Russie suspend ses vols vers l'Egypte

Vladimir Poutine a précisé que cette interdiction durerait jusqu'à ce que soit établie la cause de la destruction en vol de l'Airbus russe, samedi dernier au-dessus du Sinaï.

Des touristes russes descendent d'un vol à l'aéroport de Charm el-Cheikh (Egypte), vendredi 6 novembre. Plus tard ce même jour, le Kremlin a décidé de suspendre tous les vols russes à destination de l'Egypte.
Des touristes russes descendent d'un vol à l'aéroport de Charm el-Cheikh (Egypte), vendredi 6 novembre. Plus tard ce même jour, le Kremlin a décidé de suspendre tous les vols russes à destination de l'Egypte. (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

Six jours après le crash d'un avion russe en Egypte, pour lequel la thèse de l'attentat à la bombe semble de plus en plus probable, les touristes présents dans la station balnéraire de Charm el-Cheikh commencent à être rapatriés. Francetv info vous fait suivre la situation de ce vendredi 6 novembre en direct.

Plus de vols russes vers l'Egypte. Le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné vendredi la suspension des vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte, sur recommandation des services secrets. Une interdiction qui durera "jusqu'à ce que nous puissions établir les vraies raisons de ce qui s'est passé", a expliqué le chef des services secrets, cité par la télévision russe.

Le rapatriement des touristes a débuté. Huit avions transportant des touristes britanniques doivent décoller vendredi de Charm el-Cheikh. Illustrant la nervosité des compagnies aériennes, la néerlandaise KLM a interdit "par précaution" les bagages en soute sur son vol Le Caire-Amsterdam.

Les boîtes noires auraient livré leur verdict. Elles ont permis d'entendre distinctement le bruit d'une explosion durant le vol, a expliqué vendredi 6 novembre un enquêteur qui y a eu accès à France 2. Selon lui, cette explosion ne serait pas consécutive à une panne du moteur, ce qui écarterait l'hypothèse de l'accident. Au Point, un expert confirme la piste de l'attentat, avec une formule pudique : "Ce n'est pas un problème de sécurité des vols, mais de sûreté." 

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#EGYPTE