Crash en Égypte : la piste de l'attentat fortement privilégiée

En direct du Caire (Égypte), Jena Le Bras fait le point sur la situation.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La piste de l'attentat est désormais fortement privilégiée ce vendredi 6 novembre. Les boîtes noires de l'Airbus A321 qui s'est écrasé samedi 31 octobre dans le Sinaï égyptien ont parlé. "Il faut prendre ces informations avec beaucoup de précautions. Cet après-midi, une source proche de l'enquête nous a confié que la boîte noire qui enregistre les conversations des pilotes à bord a permis de détecter un bruit sourd qui ressemble vraisemblablement à une explosion. Reste à déterminer l'origine de cette déflagration : panne de moteur ou attentat", rapporte Jena Le Bras en direct du Caire (Égypte).

Changement de position

"De leur côté les autorités égyptiennes n'ont pas encore réagi à cette déclaration, mais elles devraient s'exprimer dans la soirée", poursuit la journaliste de France 3. Depuis une semaine ces dernières refusent fermement d'accréditer la piste de l'attentat. Une position initialement partagée par la Russie qui avait d'abord qualifié la piste d'une bombe à bord de spéculations. Cet après-midi, Moscou a pourtant demandé la suspension totale de ses vols en direction de l'Égypte. "Un changement de position assez soudain alors qu'Anglais et Américains diffusent depuis plusieurs jours des informations qui viennent renforcer fortement cette piste terroriste", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site du crash de l\'avion russe dans le désert du Sinaï, en Egypte, lundi 2 novembre 2015.
Le site du crash de l'avion russe dans le désert du Sinaï, en Egypte, lundi 2 novembre 2015. (RUSSIA'S EMERGENCY MINISTRY / AFP)