Côte d'Ivoire : un massacre à Duékoué

Le Comité international de la Croix-Rouge affirme qu'au moins 800 personnes ont été tuées mardi dernier, lors de violences intercommunautaires dans cette ville de l'ouest du pays.

(Radio France © France Info)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ce matin, les agences humanitaires de l'ONU s'étaient alarmées publiquement de la situation à Duékoué. Cette ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire, un important carrefour stratégique, est tombée mardi aux mains des forces pro-Ouattara.

L'ONU s'inquiétait particulièrement du nombre de réfugiés. 40.000 personnes ont ainsi trouvé refuge dans une mission catholique de cette ville. Selon un prêtre de la mission, “la majorité des déplacés n'ont pas mangé depuis deux jours et quelque 80.000 rations alimentaires sont nécessaires d'urgence”, avait ainsi souligné une porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Et c'est précisément mardi qu'un massacre a eu lieu, semble-t-il. “Au moins 800 personnes sont mortes”, selon le CICR, le Comité international de la Croix-Rouge, toujours très prudent : “des informations en ce sens ont été collectées par des délégués du CICR qui se sont rendus sur place le 31 mars et le 1er avril”.
_ Et Dorothea Krimitsas, une porte-parole, poursuit : “il n'y a pas de doute qu'il s'est passé dans cette ville quelque chose d'ampleur sur quoi le CICR continue de récolter des informations”.

“Tout semble indiquer qu'il s'agit de violences intercommunautaires” , conclut le CICR.