Burkina Faso : au moins 20 morts dans une attaque terroriste à Ouagadougou, assaut en cours

Au moins trois hommes armés ont ouvert le feu contre Le Splendid, un établissement fréquenté par des occidentaux.

Les forces de sécurité ont pris position dans les rues de Ouagadougou (Burkina Faso), le 15 janvier 2015, après l'attaque terroriste sur un hôtel de la ville. 
Les forces de sécurité ont pris position dans les rues de Ouagadougou (Burkina Faso), le 15 janvier 2015, après l'attaque terroriste sur un hôtel de la ville.  (AHMED OUOBA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Un hôtel de Ouagadougou (Burkina Faso), fréquenté par des Occidentaux, a été pris d'assaut vendredi 15 janvier par des hommes armés, dont plusieurs se sont retranchés dans l'établissement. Il s'agit d'une "attaque terroriste" selon l'ambassade de France, moins de deux mois après un assaut de jihadistes contre un hôtel au Mali.

Assaut en cours. Les forces de sécurité ont lancé l'assaut contre l'hôtel Splendid de Ouagadougou, annonce sur Twitter l'ambassadeur de France au Burkina Faso. Le hall du bâtiment est en feu. 

Une attaque d'au moins trois hommes armés. Des tirs multiples et des détonations ont éclaté vers 19h45, heure locale (20h45 heure de Paris) dans le secteur de l'hôtel Splendid et du café restaurant Cappuccino voisin.

Des victimes. Le ministre des Affaires étrangères burkinabé Alpha Barry a affirmé qu'il y avait "des victimes et des otages", précisant qu'un assaut était en préparation, avec un possible "appui des forces étrangères notamment françaises". Le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d'un premier bilan global d'au moins "une vingtaine de morts". Il a cité une blessée selon laquelle il y avait parmi les morts "plus de Blancs que de Noirs".

 Une cellule de crise. Elle a été mise en place par l'ambassade de France et est joignable au (00) +226 25 49 66 20. Le vol Air France Paris-Ouagadougou a par ailleurs été dérouté vers le Niger voisin.

 AQMI revendique l'attaque. La revendication a été annoncée sur un compte affilié à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#BURKINA_FASO