VIDEO. Enlevée par Boko Haram au Nigeria, Assiatou, 15 ans, raconte les viols qu'elle a subis

Dans un livre intitulé "Enlevée par Boko Haram", l'adolescente retrace le calvaire que lui a infligé la secte islamiste. Elle était l'invitée de "C à vous", sur France 5, vendredi.

Voir la vidéo
C A VOUS / FRANCE 5
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle a été prisonnière de la secte islamiste Boko Haram quarante-cinq jours durant. Mariée de force et violée par son "époux", elle a finalement pu fuir ses geôliers qui la retenaient dans le nord du Nigeria. Assiatou (un pseudonyme), 15 ans aujourd'hui, avait été capturée en novembre 2014 avec une quarantaine d'autres filles, très jeunes comme elle. Dans un livre, Enlevée par Boko Haram, publié chez Michel Lafon, elle retrace les violences qu'elle a subies sur les lieux de sa détention.

Invitée de l'émission "C à vous" sur France 5 vendredi 29 janvier, Assiatou est revenue sur ses conditions de vie insupportables entre les mains de l'homme, "trois fois plus âgé" qu'elle, avec qui les islamistes l'ont mariée. Cet homme "devait leur enseigner le Coran", raconte cette jeune musulmane très croyante.

"Tout ce qu'il a fait, il l'a fait sans mon consentement"

Assiatou décrit avec pudeur les viols qu'elle a subis de la part de cet homme qui devait avoir l'âge de son père : "Il m'a violentée parce que je ne l'aime pas, je ne l'ai jamais choisi, je ne voulais même pas le regarder, tout ce qu'il a fait avec mon corps, il l'a fait sans mon consentement. Je ne l'ai jamais accepté."

L'adolescente a pu s'échapper avec trois autres jeunes filles, à pied, vers le Niger voisin, où elle vit désormais avec sa famille. Son plus grand espoir, confie-t-elle, serait de devenir médecin.

Capture d'image montrant Assiatou qui se cache le visage, le 29 janvier 2016 sur France 5
Capture d'image montrant Assiatou qui se cache le visage, le 29 janvier 2016 sur France 5 (C A VOUS / FRANCE 5)