La Côte d'Ivoire frappée par Aqmi : 16 morts

Dans la station balnéaire de Grand-Bassam, un commando a ouvert le feu ce dimanche 13 mars, tuant au moins 16 personnes, dont un Français. François Hollande a dénoncé un acte lâche.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

À peine le périmètre sécurisé, le président ivoirien est arrivé à l'hôtel de l'Étoile du Sud, là où ont été dénombrées le plus de victimes. Le dernier bilan fait état de 16 civils assassinés. Parmi eux, quatre Occidentaux, dont un Français.

Alassane Ouattara a salué la bravoure et le sang-froid des clients des hôtels visés par les terroristes. Il est 12h30 quand six hommes armés ouvrent le feu sur la plage de Grand-Bassam à la stupéfaction des passants. Les six terroristes ont été abattus.

Attentat revendiqué par Aqmi

Cette attaque rappelle un autre attentat : celui de Sousse, en Tunisie, perpétré le 26 juin dernier. 39 vacanciers avaient été tués par des terroristes du groupe État islamique qui avaient surgi sur la plage.

Aujourd'hui, c'est Aqmi qui affirme être l'auteur de l'attentat en Côte d'Ivoire. Ce dimanche soir, l'Élysée a assuré faire front commun avec son partenaire africain. Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve se rendront mardi à Abidjan.

Le JT
Les autres sujets du JT