Attaque en Côte d'Ivoire : la France pas particulièrement visée

L'attentat meurtrier en Côte d'Ivoire a été revendiqué par Aqmi ce dimanche 13 mars. Avec cette attaque, l'organisation terroriste veut montrer qu'elle étend son territoire.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Al-Qaïda au Maghreb islamique avait plutôt l'habitude de frapper au nord du Mali, où la France est engagée militairement. Pour la première fois, l'organisation frappe la Côte d'Ivoire. Mais il y avait eu des alertes.

Anna Sylvestre-Treiner, correspondante pour France 24 en Côte d'Ivoire, rappelle en direct dans le Grand Soir 3 que le sud du Mali avait été visé, près de la frontière ivoirienne, ainsi que la ville de Ouagadougou au Burkina Faso.

Les étrangers visés

On ne peut pas dire que la France était particulièrement visée. La France est très présente en Côte d'Ivoire. C'est l'ancien pays colonisateur. Elle y a toujours des intérêts. La communauté française est très nombreuse et il y a de grands groupes comme Bouygues et Bolloré. Cette attaque visait de façon générale les expatriés et les touristes présents dans la région d'Abidjan.

Le JT
Les autres sujets du JT