Afghanistan : 235 otages civils libérés par les talibans dans le nord du pays

La province de Sare-Pul, dans le nord de l'Afghanistan, avait été le théâtre, samedi 5 août, d'un massacre de civils chiites et d'une prise d'otages massive.

Les forces de sécurité afghanes à Kaboul (Afghanistan), le 31 juillet 2017.
Les forces de sécurité afghanes à Kaboul (Afghanistan), le 31 juillet 2017. (OMAR SOBHANI / X02487 / REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Ce soir 235 personnes ont été libérées dont des femmes et des enfants du village de Mirza Olong." L'annonce a été faite par Zabihullah Amani, le porte-parole du gouverneur de la province de Sare-Pul, dans le nord de l'Afghanistan. Alors que la province a été le théâtre, samedi 5 août, d'un massacre de civils chiites et d'une prise d'otages massive dont les autorités rendent responsable une coalition des talibans et du groupe Etat islamique, une médiation a permis la libération de ces 235 otages. 

Des otages encore retenus

"Ils ont été évacués sains et saufs vers Sare-Pul City [la capitale provinciale] mais il reste un nombre inconnu d'otages dans le village", a ajouté le porte-parole, qui évoquait précédemment "au moins 150 familles emmenées". "Ils sont tellement choqués qu'ils ne peuvent parler", a confirmé pour sa part le gouverneur de la province, Mohammad Zaher Wahdat.

Malgré ces otages libérés, les autorités provinciales ont avancé, lundi 7 août, le chiffre de 50 civils massacrés, dont des femmes et des enfants, certains décapités, ou forcés de se jeter dans le vide.