À Kaboul, les femmes s'émancipent aussi grâce au BMX

Des Afghans ont créé le premier club de BMX à Kaboul. Il a une particularité : il est mixte. Des filles et des garçons qui font du sport ensemble, c’est osé dans une société conservatrice comme l’Afghanistan. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Zahra Rona a 19 ans et est l'observatrice du jour pour France 24. Elle va vous expliquer pourquoi la présence de femmes dans ce club de BMX ne plait pas à tout le monde. "Il y a quatre mois, ce club de BMX a été lancé à Kaboul. Nous sommes environ 50 personnes à y participer et surtout il y a 15 filles, qui ont intégré ce club. Le pays est une société très conservatrice, et les gens n’ont pas une bonne opinion de ce qu’on fait".

Un combat pour l'émancipation

"Beaucoup nous disent qu’on fait quelque chose d’immoral. Ça les énerve beaucoup, ils pensent que c’est indécent et parfois ils nous insultent. J'ai rejoint ce club, parce que je voulais faire du sport. Mais faire du BMX en Afghanistan est un vrai combat". La jeune femme se bat pour l’émancipation des femmes dans un pays où elles sont peu considérées. 85% des Afghanes ont déjà subi des violences physiques.

Zahra participe au club mixte de BMX à Kaboul
Zahra participe au club mixte de BMX à Kaboul (FRANCEINFO)