Vents violents : des blessés, des dégâts et des coupures de courant

Quatorze départements sont encore ce lundi 8 février en alerte orange aux vents violents. Partout sur la côte, creux et vagues ont été impressionnants. À Paris, deux personnes ont été blessées.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Quatorze départements sont encore ce lundi 8 février en alerte orange aux vents violents. Partout sur la côte, creux et vagues ont été impressionnants. À Paris, deux personnes ont été blessées.

Sur la pointe de la Bretagne, les vents ont faibli ce lundi soir mais l'épisode tempête n'est pas pour autant terminé. Dès mardi matin, une nouvelle perturbation est attendue avec des vents forts et des coefficients de marée élevés. À Paris ce lundi, un couple de piétons a été écrasé par un panneau publicitaire qui s'est effondré. La structure, fixée pourtant à des plots en béton, n'a pas résisté à la force des vents. L'homme a été grièvement blessé. La femme est entre la vie et la mort. Dans le Pas-de-Calais, à Arques, le pire a été évité quand le vent a arraché le toit d'un gymnase. Tous les occupants ont réussir à sortir du bâtiment à temps, malgré la panique.

15 000 foyers dans le noir

Toute la journée, le littoral, de la Gironde au Nord-Pas-de-Calais, a été giflé par la tempête. Avec des vagues magistrales poussées par des vents soufflant jusqu'à 140 km/h. Un spectacle dantesque vu du ciel. Sur le littoral, les curieux sont venus nombreux admirer contempler les éléments déchaînés. La tempête a privé d'électricité près de 15 000 foyers dans la journée. Après le travail des agents d'ERDF, la situation ce soir est redevenue presque normale.

Le JT
Les autres sujets du JT