"J'espère que cela va nous servir de leçon" : pour les sinistrés de la tempête Harvey, les autorités n'ont pas anticipé la catastrophe

À Houston, après le passage de la tempête Harvey, de nombreux quartiers sont toujours inondés. Les habitants commencent à perdre patience et accusent les élus de ne pas s’être assez préparés aux inondations.

Des sinistrés de la tempête Harvey, à Houston, au Texas, le 2 septembre 2017.
Des sinistrés de la tempête Harvey, à Houston, au Texas, le 2 septembre 2017. (GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE)
avatar
Gilles GallinaroPhilippe RandéRadio France

Mis à jour le
publié le

Une journée nationale de prière pour les victimes de la tempête Harvey est prévue dimanche 3 septembre aux États-Unis, à la demande de Donald Trump. Samedi, le président américain a rencontré des habitants de Houston, au Texas. 

Il a multiplié les poignées de main et les selfies, distribué des hot-dogs aux sinistrés mais, sur place, de nombreux quartiers sont toujours inondés, les dégâts sont considérables et les sinistrés commencent à perdre patience et accusent les élus de ne pas assez s’être préparés à la tempête.

La circulation a repris sur la grande majorité des dizaines d'autoroutes chevauchant Houston, la quatrième ville américaine. Les restaurants ont retrouvé leurs menus et leurs employés et l'équipe de basket de Houston a joué, samedi, dans son stade. Pourtant, de nombreux quartiers sont toujours sous l'eau et devraient le rester encore plusieurs semaines et des dizaines de milliers de maisons sont à reconstruire.

"Il n'y a aucun doute sur le fait qu'on aurait pu mieux se préparer", atteste Ed Browne, le responsable de l'association Residents Against Flooding ("Les riverains contre les inondations") qui se bat depuis des années contre les inondations à Houston. Selon lui, les autorités locales sont fautives.

On devrait avoir quatre ou cinq barrages autour de la ville. Ils se sont concentrés sur les deux qui existaient déjà au milieu des années 40 et n'ont jamais construit les trois autres.

Ed Browne, de l'association Residents Against Flooding

à franceinfo

"Maintenant, les gens ont construit des maisons dans les zones inondables des barrages", regrette Ed Browne. Résultat : certains quartiers de Houston ont été inondés après le passage de la tempête Harvey car les autorités ont relâché les eaux des barrages pour limiter les dégâts. 

"J'espère que cela va nous servir de leçon"

La maison de Madgel est inondée et l'eau ne descend pas car les autorités "sont en train de vider les réservoirs", explique cette habitante de Houston qui ne pourra pas rentrer chez elle avant un mois au moins. Cela prendra peut-être même trois mois avant qu'elle ne puisse commencer à réparer. "J'espère que cela va nous servir de leçon, lance-t-elle. Il faut que les ingénieurs de l'armée travaillent sur ce dossier pour les prochains orages. Il faut anticiper le développement de Houston tout en protégeant ce que l'on a déjà."

C'est le changement climatique. On doit se préparer pour se protéger nous-mêmes et pour protéger le monde.

Madgel sinistrée de Houston

à franceinfo

En attendant, Madgel n'a pas d'assurance inondation comme près d'un demi-million de Texans. Elle a déposé une demande d'assistance auprès de l'Agence fédérale des situations d'urgence.