Risque de pénurie d'électricité : le système d'effacement "va se développer très fort"

Pour éviter une surconsommation d'électricité, due au pic de froid, RTE prone le système d'effacement. Selon le spécialiste environnemental Arnaud Gossement, cette méthode pourrait "se développer très fort".

Electricité (illustration).
Electricité (illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Alors que la vague froid attendue cette semaine en France risque de provoquer une surconsommation d'électricité en France, RTE (Réseau de transport d'électricité), encourage le recours au système d'effacement, qui consiste à payer les entreprises pour qu'elles coupent le courant quelques secondes. Un système amené à se développer rapidement, y compris chez les particuliers, affirme lundi 16 janvier sur franceinfo Arnaud Gossement, avocat spécialisé dans le droit de l'environnement et de énergie

franceinfo : Ce système de l'effacement a-t-il déjà été utilisé ?

Arnaud Gossement : C'est un système qui est en réalité très ancien : depuis que l'on a une mise en réseau de notre consommation d'électricité, on a des capacités d'effacement. Il a vraiment été structuré à partir de 2010, un accord a d'ailleurs été passé entre RTE et 21 grands sites industriels qui consomment beaucoup d'électricité. C'est un système qui existe (…) mais, évidemment, la question est de savoir si l'effacement est suffisamment développé, notamment chez les particuliers, et s'il permettra de traverser l'éventuelle crise que nous allons connaître entre mardi et jeudi de cette semaine.

Pour l'instant, on ne sait pas si ce système fait ses preuves…

L'effacement est encouragé par les pouvoirs publics, mais c'est quelque chose, dans sa version la plus moderne, qui est assez récent, puisque le dispositif juridique est complet depuis 2016. Ça va se développer très fort, notamment grâce au fait que l'on va développer des technologies pour mieux piloter la consommation d'électricité, comme le compteur Linky, qui va permettre aux particuliers de mieux comprendre et piloter leur consommation, et bénéficier de contrats d'effacement avec leur fournisseur d'énergie, pour être rémunérés lorsqu'ils ne consomment pas. Il faut comprendre que, pendant des années, on a encouragé les gens à consommer de l'électricité. Maintenant on va les encourager à ne pas en consommer.

Un fournisseur d'électricité n'a pas franchement intérêt à inciter ses clients à réduire leur consommation ? 

Si parce que les fournisseurs d'électricité doivent, aujourd'hui, justifier, selon la loi, de capacités pour assurer la sécurité du réseau ; ce que l'on appelle des capacités de production et qui comprennent, aussi, des capacités d'effacement. C'est le législateur qui va imposer à tous les fournisseurs d'avoir des capacités d'effacement pour, en permanence, protéger l'équilibre sur le réseau entre l'offre et la demande. Donc, ça va aussi passer par la loi et par le marché. Espérons que le marché sera intéressant pour valoriser encore mieux cet effacement. Le fournisseur a intérêt à respecter la loi, et à fidéliser les clients, de plus en plus nombreux sur un marché qui devient concurrentiel. Donc, forcément, d'un fournisseur à un autre, les particuliers, les entreprises, vont pouvoir choisir les meilleures offres pour eux, et, évidemment, on peut imaginer que mieux ils seront valorisés dans leurs efforts de réduction de consommation, plus ils vont choisir le fournisseur qui leur permet de le faire.