Accident mortel en Saône-et-Loire : la RCEA, une route très dangereuse

Après le terrible accident de bus qui a fait quatre morts en Saône-et-Loire ce weekend, les questions sont nombreuses autour de la nationale 79.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain de l'accident qui a coûté la vie à quatre personnes à Charolles (Saône-et-Loire), les habitants semblent fatalistes. "Ce n'est pas le premier, il y a déjà eu un bus portugais en 2016", rappelle une passante. La RCEA, la Route Centre-Europe et Atlantique, comme on l'appelle, est dans le viseur. Ce dimanche 8 janvier, ce serait surtout le verglas qui aurait été la cause de l'accident. Mais depuis des années, cet axe très fréquenté qui traverse la France d'est en ouest est aussi très meurtrié.

Des travaux prévus

De par sa gratuité, beaucoup de camions l'empruntent et s’y croisent sur des tronçons de deux voies seulement. Beaucoup de lignes droites, pas de bande d'arrêt d'urgence, pas de glissière de sécurité non plus, une monotonie qui parfois favorise l'endormissement des conducteurs ou des comportements dangereux. Aujourd'hui, le ministère des Transports a lancé un plan accéléré de transformation en deux fois deux voies. Mais selon le président du conseil départemental, 30% de la route resteront en voie simple. Un milliard d'euros d'investissement, la fin des travaux est prévue vers 2025.
Un accident de bus a eu lieu près de la commune de Charolles (Saône-et-Loire), le 8 janvier 2017, faisant au moins 4 morts et 24 blessés.
Un accident de bus a eu lieu près de la commune de Charolles (Saône-et-Loire), le 8 janvier 2017, faisant au moins 4 morts et 24 blessés. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)