Un comparateur de pollution pour aider les Franciliens à choisir leur transport

Airparif a lancé mercredi 13 septembre un calculateur de pollution en ligne, qui permet d'évaluer le rejet de particules fines que l'on engendre en fonction du mode de transport que l'on utilise. 

Un bouchon sur la place Maillot, à Paris, le 23 janvier 2017.
Un bouchon sur la place Maillot, à Paris, le 23 janvier 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
Anne-Laure BarralRadio France

Mis à jour le
publié le

Un comparateur de pollution pour savoir quel est le meilleur moyen de transport à utiliser : c'est ce que propose Airparif, depuis mercredi 13 septembre. L'organisme, qui évalue la pollution à Paris et en Île-de-France, propose un outil en ligne pour calculer les émissions de gaz toxiques que l'on provoque en utilisant un moyen de transport et comparer ces différents moyens de transport. En Île-de-France, 1,5 million de personnes sont exposées à un air de mauvaise qualité. 

Un vieux scooter plus polluant qu'une voiture

Pour son trajet quotidien entre son domicile et son travail, Amélie remplit donc un petit questionnaire gratuit sur le site d'Airparif. L'objectif est de comparer les émissions entre son scooter et sa voiture parce qu'elle hésite entre ces deux modes de transports. Verdict : pour un trajet simple de trois kilomètres, elle va émettre 0.23 grammes de particules et 0.6 grammes d'azote avec son deux-roues. "Mon scooter très ancien émet plus de particules que mon diesel qui a une vignette crit'air 3", constate cette Parisienne.

Ce comparateur de pollution prend en compte six modes de transports, du métro au RER en passant par les voitures diesels et électriques. Selon Frédéric Bouvier, directeur d'Airparif, il apporte de nouvelles données par rapport à ce qui existe déjà sur le site de la RATP ou de la SNCF. "Souvent, on regarde uniquement les gaz à effet de serre." Une donnée importante mais pas suffisante, d'après lui.

On a souhaité aller au-delà et comparer, en fonction du mode de transport, les émissions de deux polluants principaux, les oxydes d'azote et les particules, pour regarder quelle est la contribution individuelle de chacun à la pollution

Frédéric Bouvier, directeur d'Airparif

à franceinfo

Au-delà d'inciter à la marche à pied, ce calculateur devrait favoriser le covoiturage. En effet, il démontre aux utilisateurs que trois personnes qui voyagent ensemble dans une voiture à essence, pour un trajet court, polluent moins individuellement que si elles avaient pris le bus.