Pollution aux particules en IDF : une première plainte contre X

L'épisode de pollution aux particules qui touche l'Ile-de-France depuis mercredi devrait dépasser ce lundi le seuil d'information (voir plus bas) selon Airparif. Ecologie sans frontière, Respire et le Rassemblement pour la Planète, ont décidé de porter plainte  contre X pour mise en danger d'autrui. Une plainte qui sera déposée ce mardi. C'est une première en France.

(AirpariF Autre)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"La pollution
de l'air extérieur ne constitue pas seulement un risque majeur pour la santé en
général mais elle est aussi une cause environnementale prépondérante des décès
liés au cancer"
a déclaré en octobre dernier l'un des responsables du Centre international de recherche
sur le cancer, une agence de l'OMS.

L'air classé cancérigène et l'augmentation des
maladies respiratoires depuis 10 ans toujours à cause de la pollution. Deux constats qui expliquent cette mobilisation d'associations écologistes pour que les magistrats se
penchent sur les responsables de ce scandale sanitaire. Les associations
Respire, Rassemblement pour la planète et Ecologie sans frontière ont donc
décidé de porter plainte contre X.

"Il y en a ras-le-bol
de ce phénomène de la pollution de l'air. Dès qu'il fait beau, dès qu'il fait
sec en hiver, vous avez des pics de pollution, les urgences se remplissent. Les
slogans et les petites manifs très gentils ça ne suffit plus
" explique Nadir
Saifi, vice-président d'Ecologie sans frontière.

Entre le trafic
routier, les feux de cheminée et les industries, il sera difficile de démêler
les responsabilités collectives et individuelles. Les associations ont déjà
tenté une plainte au tribunal administratif
il y a 10 ans sans suite. Reste à savoir si un magistrat décidera d'instruire
l'affaire.  

A LIRE AUSSI ►►►L'alerte à la pollution aux particules maintenue en Ile-de-France

Le seuil d'information "correspond à un niveau de concentration de
polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée
présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles
au sein de la population"  explique Airparif sur son site.