Paris : la chasse aux pollueurs est lancée

Pour lutter contre la pollution, Paris fait désormais comme Grenoble (Isère). Depuis ce lundi matin 16 janvier, les vignettes qui témoignent du degré de pollution de son véhicule sont obligatoires. 2,5 millions de macarons ont été commandés par les automobilistes. 

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans les rues de Paris ce matin, lundi 16 janvier, ce n'est pas vraiment le printemps des vignettes. Elles sont plutôt rares derrière les pare-brises. Ces petites pastilles de couleur sont pourtant obligatoires dès aujourd'hui. Elles indiquent le niveau de pollution des voitures. "Je ne l'ai pas encore, mais j'ai fait la demande", explique un automobiliste. Classées de 1 à 5 en fonction de l'âge des véhicules, les vignettes plus sombres sont les plus polluantes.
Les voitures qui datent d'avant 1997 n'ont même droit à aucune vignette, et ne pourront plus rouler dans Paris de 8h à 20h du lundi au vendredi. C'est le cas de la voiture de Philippe Bouchenot. Un problème pour ce photographe qui doit souvent transporter du matériel.  

Des automobilistes mécontents

Pendant que les propriétaires d'anciennes voitures manifestent, comme hier devant l'hôtel de ville, les associations d'automobilistes dénoncent la nouvelle réglementation. "Qui est-on pour interdire quelqu'un de circuler ? C'est pas de l'héroïne, c'est pas de la cocaïne. On a acheté un véhicule pour avoir le droit de circuler" s'insurge Pierre Chasseray, de l'association 40 milllions d'automobilistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pare-brise d\'une voiture à Grenoble, le 13 décembre 2016.
Pare-brise d'une voiture à Grenoble, le 13 décembre 2016. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)