INFOGRAPHIE. Pollution à Paris : comment se forme un nuage de particules fines ?

L'Ile-de-France est à nouveau touchée par un épisode de pollution de l'air, cette semaine. Voici une infographie qui vous permettra de comprendre comment se forme un nuage de particules fines.

avatar
Bastien HuguesFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une fois de plus, les habitants de la région parisienne sont priés de laisser leurs voitures au garage ou, à tout le moins, de réduire leur vitesse sur la route. L'Ile-de-France fait face à un nouveau pic de pollution de l'air, jeudi 1er décembre, en raison d'une concentration de particules fines PM10 plus élevée que d'habitude. Dans la capitale, le stationnement résidentiel est gratuit, et le sera également vendredi.

La formation d'un véritable nuage jaunâtre lors de ces pics de pollution s'explique assez simplement. La nuit, le sol refroidit plus rapidement que l'air. Lorsqu'il fait beau, il fait donc plus chaud à basse altitude qu'au niveau du sol. Conjugué à une absence de vent, l'affrontement de l'air chaud et de l'air froid à 200 ou 300 mètres d'altitude crée une sorte de couvercle. Au lieu de se disperser dans l'atmosphère, les particules fines (émises par les industries, les foyers, les bureaux, le trafic routier, l'activité agricole…) sont alors bloquées sous ce couvercle, et sont alors à l'origine d'un air bien peu respirable au niveau du sol.