Avalanche aux Deux Alpes : une enquête de personnalité sur le professeur va avoir lieu

La question de sa capacité à encadrer les jeunes se pose. Deux mois avant, l'enseignant était en hôpital psychiatrique et continuait à suivre un traitement. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

48 heures après l'avalanche mortelle qui a causé la mort de trois personnes, dont deux lycéens, l'enquête progresse. Le professeur qui accompagnait le groupe de lycéens est en garde à vue. C'est au CHU de Grenoble où il est toujours soigné pour un traumatisme crânien et une fracture que le professeur a commencé à répondre aux questions des gendarmes. Des auditions qui permettent d'éclairer la personnalité et le profil de cet enseignant de 47 ans.

Un homme décrit comme prudent

Était-il en capacité d'encadrer un groupe de lycéen? L'enseignant suivait un traitement lourd, notamment à base d'antidépresseurs depuis un séjour en hôpital psychiatrique en novembre dernier. Le jour de l'accident, au moment de s'engager sur la piste noire pourtant fermée, il assure ne pas avoir vu le danger. La veille déjà, il avait emprunté le même tracé. Certains lycéens qui l'accompagnaient auraient alors refusé de le suivre.
Devant l'établissement scolaire, des anciens élèves qui l'ont côtoyé lors de précédentes sorties évoquent pourtant un homme prudent. "Il était à l'aise avec la montagne, avec le ski, avec les élèves, avec tout le monde", commente un adolescent. L'enseignant est toujours entendu par les enquêteurs, il devrait être présenté demain à un juge d'instruction en vue d'une probable mise en examen pour homicide involontaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une piste fermée dans la station des Deux-Alpes (Isère), jeudi 14 janvier, au lendemain de l'avalanche qui a couté la vie à trois personnes. 
Une piste fermée dans la station des Deux-Alpes (Isère), jeudi 14 janvier, au lendemain de l'avalanche qui a couté la vie à trois personnes.  (SEBASTIEN NOGIER / EPA / AFP)