Les bébés manchots meurent du réchauffement climatique

Le dérèglement du climat a un impact sur les conditions de vie et la mortalité des manchots de l'Antarctique.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Alors qu'un sommet mondial sur le climat doit se tenir en décembre, à Paris, à 15 000 kilomètres de là, l'Antarctique fait face aux effets les plus frappants du réchauffement de la planète. Ici, la fonte des glaces est bien visible.
Outre les phoques et les baleines, des manchots vivent également sur ce continent de glace, 22 fois plus grand que l'Hexagone. Mais certaines données montrent déjà une hausse de la mortalité chez ces animaux, directement liée à la diminution de leur stock de nourriture.

Les poussins ne survivent pas aux nouvelles conditions

Céline Le Bohec, ornithologue, confirme : "Il y a eu beaucoup d'impacts de ce réchauffement climatique sur la glace, et donc sur la chaîne alimentaire. Conséquence, les populations de manchots Adélie en Antarctique souffrent", déplore la spécialiste à une équipe de France 2.
Parmi les soucis majeurs : depuis deux ans, il pleut sur la banquise au lieu de neiger. Ce phénomène extrêmement rare a des conséquences sur les manchots. Les poussins mouillés gèlent et meurent en masse. "L'année dernière, on a eu un succès reproducteur de 0%. C'est-à-dire que pas un seul poussin n'a survécu aux conditions locales", ajoute Céline Le Bohec.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo publiée le 1er novembre 2014, montrant le robot utilisé par une équipe scientifique pour approcher des manchots en Antarctique.
Une photo publiée le 1er novembre 2014, montrant le robot utilisé par une équipe scientifique pour approcher des manchots en Antarctique. (NATURE METHODS / AFP)