L'une des descendantes Ottenwaedler tient une des bouteilles enfouies par son arrière-grand-père durant la Seconde Guerre mondiale, le 2 juillet 2012 à Châtenois (Bas-Rhin).
L'une des descendantes Ottenwaedler tient une des bouteilles enfouies par son arrière-grand-père durant la Seconde Guerre mondiale, le 2 juillet 2012 à Châtenois (Bas-Rhin). (FRANCK DELHOMME / MAXPPP)

Après l'orage… l'apéritif. Samedi 30 juin 2012, les violentes intempéries survenues dans le Bas-Rhin ont permis aux descendants de Lucien Ottenwaelder, à Châtenois, de retrouver un véritable trésor, comme le raconte le quotidien régional Dernières nouvelles d'Alsace (DNA). 

Samedi soir, la foudre et les bourrasques de vent ont renversé plusieurs arbres. En allant constater les dégâts, les descendants de ce grand patron de scierie ont eu une surprise. Dans les racines, une dizaine de bouteilles de vins et de champagnes enfouies là depuis près de 65 ans par l'ancêtre, qui refusait de voir les Allemands trinquer au Führer avec ses crus lors de la réquisition de son domaine, entre novembre 1944 et février 1945. 

"Nous avons toujours su que notre grand-père avait enterré des bouteilles de vin. Mais nous n’avions jamais réussi à les retrouver", a confié Lucienne David à DNA, se souvenant même avoir participé à des fouilles avec son père, sans succès. Excepté deux bouteilles, des Bouchard et fils Beaune Côte-d’Or, les étiquettes ont toutes disparu. "On en a goûté une (...) elle était très bien conservée après tant d'années"a raconté Lucienne David à RTL.