Pour le grand pèlerinage du 15 août de la fête catholique de l’Assomption, la ville de Lourdes (Hautes-Pyrénées) se prépare à accueillir des milliers de fidèles. Pourtant, la ville se remet encore difficilement de l’une des pires inondations de ces dernières années, survenue fin juin.

Lors du débordement du Gave de Pau, la rivière qui traverse la ville, la boue avait envahi les sanctuaires et endommagé plusieurs bâtiments. Des photos des inondations sont exposées dans la rue. Les passants s’arrêtent, impressionnés par ces images de la catastrophe naturelle.

Quatorze hôtels restent fermés

Deux mois après, les traces de l’inondation restent visibles. Une partie du sanctuaire de la Vierge est fermée aux pèlerins et 14 hôtels (soit 2 000 chambres) vont garder leurs portes closes pour cette saison 2013.

Pour les sanctuaires, les travaux se chiffrent en millions d'euros. La direction des sanctuaires compte sur la générosité des pèlerins pour remettre en état ce lieu sacré. 

Le 20 juin 2013, après les inondations, à Lourdes (Hautes-Pyrénées).
Le 20 juin 2013, après les inondations, à Lourdes (Hautes-Pyrénées). (PASCAL PAVANI / AFP)