Ouragan Maria : le bilan provisoire des victimes et des dégâts dans les Antilles

Alors que la Martinique a été relativement épargnée, la Dominique fait état de nombreux dégâts après le passage de l'ouragan Maria. En Guadeloupe, une personne a été tuée et deux sont portées disparues.

Sur l\'île de la Martinique, après le passage de l\'ouragan Maria, le 19 septembre 2017.
Sur l'île de la Martinique, après le passage de l'ouragan Maria, le 19 septembre 2017. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)
avatar
Robin PrudentFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'ouragan Maria poursuit sa route infernale dans les Antilles. Mardi 19 septembre, l'ouragan s'éloigne de la Guadeloupe après avoir sévi sur la Dominique et frôlé la Martinique. "Les dernières heures ont été plus rassurantes que ce que l'on avait pu craindre à un moment donné", a estimé Emmanuel Macron, depuis New York, en début d'après-midi. Franceinfo fait un point sur les dégâts dans ces îles.

Un mort et deux disparus en Guadeloupe

Mardi 19 septembre, la Guadeloupe s'est réveillée sous des décombres et de nombreux arbres couchés. A 8h30 (14h30, heure de Paris), la préfecture a levé l'alerte violette. L'île a alors été placée en alerte de niveau gris afin de permettre aux secours et aux forces de l'ordre de lancer leurs premières patrouilles. Le préfet a demandé à la population de rester chez elle. A 12h30 (heure locale), la préfecture a annoncé qu'une personne était décédée du fait de la chute d’un arbre, après le passage de l'ouragan. Deux personnes sont aussi portées disparues à la suite du naufrage d’un bateau au large de la Désirade.

Selon les premières constatations, il y a de nombreux dégâts matériels, des arbres couchés, mais pas de désastre comparable au passage de l'ouragan Irma, dix jours plus tôt à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, indique la préfecture de Guadeloupe à franceinfo. Quelque 80 000 foyers sont privés d’électricité, soit environ 40% de l'île. Plusieurs inondations ont été signalées dans la région pointoise ainsi que des submersions sur le littoral du sud Basse-Terre.

Les pompiers ont reçu 70 demandes d’intervention. Une quinzaine est en cours de traitement : secours à la personne, incendies, bâchage, inondation... Les autres sont en attente de dégagement des voies de circulation.

Pas de dégâts majeurs en Martinique

En Martinique, le pire a été évité. Après le passage de l'ouragan Maria, peu de dégâts matériels sont à déplorer, mais de nombreux cours d'eau ont débordé. Une reconnaissance aérienne partielle a pu être effectuée ce matin, indique la préfecture à franceinfo. Près de 70 000 personnes sont toujours privées d’électricité à 10h30, heure locale (16h30 à Paris).

La préfecture de Martinique dénombre tout de même un blessé grave et deux blessé légers par l'ouragan sur l'île. La circulation est difficile à cause des nombreux poteaux électriques sur la route. Les administrations doivent rouvrir cette après-midi. Les écoles, elles resteront fermées toute la journée, le temps d'évaluer les dégâts et de nettoyer les établissements. Entre 30 et 40% du réseau téléphonique est toujours hors service, selon la préfecture de Martinique.

Au total, 1 500 personnes, pompiers, policiers, gendarmes et militaires, sont mobilisées en Martinique pour porter secours à la population et participer à la remise en état de l'île, indique la préfecture à franceinfo. 

La Dominique a "perdu tout ce qui pouvait être perdu"

La Dominique, cette île indépendante (ancienne colonie britannique) située entre la Martinique et la Guadeloupe, a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", a déclaré mardi matin le Premier ministre Roosevelt Skerrit sur Facebook. Le dirigeant a affirmé que les vents "ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact". Aucune victime n'est toutefois signalée jusqu'à présent dans l'île d'environ 70 000 habitants, a-t-il ajouté.

Les météorologues redoutent des dégâts bien plus considérables qu’en Martinique, car l’œil du cyclone et son mur de vent dévastateur sont passés sur cette île.