Ouragan Irma : des sinistrés rejoignent la métropole

À Saint-Martin et à Saint-Barthélémy, l'heure est à la reconstruction. Certains traumatisés ne peuvent pas attendre. Ils ont préféré quitter leurs îles et regagner la métropole. Le retour est souvent difficile.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce jeudi 14 septembre à l'aéroport d'Orly, le stress et l'angoisse laissent finalement place à des larmes de joie. Christophe Butroy, rescapé de l'ouragan Irma à Saint-Martin retrouve enfin sa soeur Clémence. "Ce n'est pas l'avant ni le pendant, c'est surtout l'après qui a été terrible. L'organisation est compliquée. On fait partie des privilégiés parce qu'on a pris les avions le deuxième jour, parce qu'on était au courant, parce qu'on était du côté hollandais. On n'est pas resté du côté français, il y avait trop d'insécurité", explique-t-il.

"Je ne sais pas où je vais habiter"

D'autres sinistrés arrivent à Paris un peu perdus. "C'est le flou total. Je ne sais pas où je vais travailler, je ne sais pas où je vais habiter, je ne sais pas où ma fille va aller à l'école", explique un rescapé au micro de France 3. À des milliers de kilomètres de là, à Saint-Martin, des dizaines de passagers s'apprêtent enfin à rejoindre la Guadeloupe. S'ils quittent les Antilles, nombreux ont déjà l'idée de revenir à Saint-Martin, pour participer à la reconstruction de leur île.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de 300 rescapés de l\'ouragan Irma ont atterri lundi 11 septembre à l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.
Près de 300 rescapés de l'ouragan Irma ont atterri lundi 11 septembre à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)