Ouragan Irma : Air France accusée de gonfler ses prix pour quitter Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Une pétition signée par plus de 40 000 personnes dénonce les prix des billets d'avion d'Air France pour quitter l'île dévastée de Saint-Martin. La compagnie réfute ces accusations et explique à franceinfo avoir mis en place un tarif spécial rapartiement. 

Des familles évacuées de Saint-Martin attendent à l\'aéroport de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 9 septembre 2017.
Des familles évacuées de Saint-Martin attendent à l'aéroport de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 9 septembre 2017. (HELENE VALENZUELA / AFP)
avatar
Margaux DuguetFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Je voudrais dénoncer quelque chose d'inadmissible." Dans une pétition, publiée samedi 9 septembre sur Change.org, un certain François Bocquet explique faire "suivre une demande et un besoin des habitants de Saint-Martin et Saint-Barth", touchés par l'ouragan Irma. Elle concerne les prix pratiqués par Air France pour quitter les deux îles : "pour rentrer en Guadeloupe", Air France propose "un aller simple entre 1 150 et 3 500 euros"

"Merci à notre gouvernement de laisser ces superbes compagnies se faire du fric sur le dos des familles qui souhaitent évacuer, ayant tout perdu, et n'ayant pas d'abris", poursuit la pétition. Contacté par franceinfo, Air France dément ces tarifs exorbitants et assure avoir mis en place, au contraire, un tarif spécial rapatriement. 

Un billet à tarif réduit pour les sinistrés

Jusqu'au 19 septembre au moins, la compagnie française affirme avoir mis en place un billet en classe éco à 300 euros, un prix bien inférieur au marché, pour les victimes de l'ouragan. Les vols, qui partaient de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), ont été étendus, depuis samedi, à Cayenne (Guyane) et Fort-de-France (Martinique). Mais aucun vol ne part actuellement de Saint-Martin pour la Guadeloupe, selon Air France. 

La pétition affirme également qu'"avant l'arrivée d'Irma, Air France avait déjà gonflé ses tarifs, pour les familles qui voulaient évacuer, ou au moins leurs enfants, jusqu'à 4 500 euros le vol aller Saint-Martin vers Paris". Sur ce point précis, la compagnie indique qu'"il pouvait rester à ce moment-là des places business pour des vols déjà programmés avant l'ouragan"

Enfin, Air France est prête à affréter un avion supplémentaire mardi si les autorités le décident. Un avion cargo humanitaire doit également arriver le même jour à Pointe-à-Pitre.