Ouragan Irma à Haïti : "On a extrêmement peur d'une reprise du choléra"

Déjà touchée par un épisode de choléra après l'ouragan Mathew en 2016, Haïti pourrait connaître une nouvelle épidémie si l'ouragan Irma touche l'île, selon Violaine Gagnet, du pôle Caraïbes à Médecins du monde.

Des patients touchés par le choléra, dans le sud-ouest d\'Haïti, en octobre 2016. 
Des patients touchés par le choléra, dans le sud-ouest d'Haïti, en octobre 2016.  (HECTOR RETAMAL / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Alors que l'ouragan Irma menace désormais Haïti et la Floride, après avoir dévasté les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Violaine Gagnet, responsable du pôle Caraïbes à Médecins du monde, a déclaré jeudi 7 septembre sur franceinfo, avoir "extrêmement peur d'une reprise du choléra qui n'est toujours pas éradiqué en Haïti."

>> Ouragan Irma : suivez l'évolution de la situation en direct

"Si je prends l'exemple de l'ouragan Matthew, qui a frappé le sud du pays en Haïti, on était à un cas par semaine puis à 200 après deux jours et à 2 000 au bout d'une semaine, a-t-elle expliqué. Ça va très vite. Il faut intervenir dès les premiers jours pour prévenir l'épidémie."

Voir la vidéo

Saint-Martin et Saint-Barth ne sont pas à l'abri

Les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy ne sont pas à l'abri d'être touchées par les maladies hydriques comme le choléra. Violaine Gagnet a rappelé les mesures d'urgence à activer pour éviter une prolifération : "C'est d'abord une distribution de pastilles qui va purifier l'eau, [puis] mettre en place tous les centres de traitement de choléra, prendre les victimes le plus rapidement possible, les traiter et les mettre dans des zones de confinement afin qu'ils ne puissent pas contaminer les autres", a-t-elle détaillé.

Le dispositif est "extrêmement compliqué et demande une coordination entre Médecins du Monde et les autres ONG qui travaillent plus sur l'eau et l'hébergement", a ajouté Violaine Gagnet.