Ouragan Irma : la gendarmerie assure qu'il n'y a pas eu d'évasion dans la prison de Saint-Martin

Contrairement à ce qui avait été annoncé samedi par la gendarmerie, il n'y a pas eu d'évasion dans la prison de Saint-Martin.

Des gendarmes à Saint-Martin après le passage de l\'ouragan Irma, le 9 septembre 2017.
Des gendarmes à Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma, le 9 septembre 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Contrairement à ce qui avait été annoncé samedi 10 septembre par la gendarmerie, il n'y a pas eu d'évasion dans la prison située dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin.

La gendarmerie avait annoncé samedi que 250 prisonniers s'étaient évadés d'une prison de Saint-Martin, située sur la partie néerlandaise de l'île suite au passage de l'ouragan Irma. La capitaine de gendarmerie Amelle Ayoubi avait alors déclaré que "la maison d'arrêt de Pointe-Blanche a subi de graves détériorations et une brèche s'est faite dans une des cloisons, ce qui a permis à 250 détenus de recouvrer leur liberté".

"Ces détenus seraient armés" la capitaine de gendarmerie Amelle Ayoubi à franceinfo.
--'--
--'--

Le Premier ministre Édouard Philippe avait précisé samedi que "l'information n'est pas avérée par les autorités néerlandaises." 

"Il est apparu très vite que c'était une fausse information"

Une information qui s'est avérée inexacte dimanche. Le général Jean-Marc Descoux, qui dirige les forces de gendarmerie dont la mission est de rétablir l'ordre, a reconnu une "erreur de sémantique" de la part de ses services, durement sollicités depuis plusieurs jours. 

"Il est apparu très vite que c'était une fausse information, et qu'en réalité, elle était fondée sur quelque chose qui a affecté la prison, mais les Hollandais ont parfaitement géré la situation et ont maîtrisé toute tentative d'évasion", a expliqué Jean-Marc Descoux.

Jean-Marc Descoux : "Il est apparu très vite que c'était une fausse information"
--'--
--'--