Irma : pour faciliter l'évacuation en Floride, Tesla a débridé ses voitures électriques

Aux États-Unis, le constructeur de véhicules électriques a facilité l'évacuation des conducteurs de Tesla en dopant à distance l'autonomie des batteries. Un geste pour la bonne cause, mais qui interroge sur les pouvoirs du fabricant. 

Plusieurs millions d\'habitants ont évacué le sud de la Floride, ici le 8 septembre 2017, pour échapper à la dangerosité de l\'ouragan Irma.
Plusieurs millions d'habitants ont évacué le sud de la Floride, ici le 8 septembre 2017, pour échapper à la dangerosité de l'ouragan Irma. (REUTERS)
avatar
Sophie BécherelfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Aux États-Unis, Tesla a donné un coup de pouce à certains conducteurs de véhicules électriques de sa marque en débridant à distance l'autonomie des batteries. Il s'agissait de faciliter l'évacuation de la Floride, la semaine dernière, à l'approche de l'ouragan Irma. L'intervention, présentée comme un geste de bienveillance, met aussi en lumière le pouvoir du fabricant américain. 

Un quart d'autonomie supplémentaire

Alors que des millions d'habitants de Floride avaient reçu l'ordre d'évacuer la région, le 6 septembre dernier, pour échapper à l'ouragan Irma, Tesla a facilité la tâche aux propriétaires de plusieurs modèles de sa marque, en ajoutant aux batteries 25% d’autonomie. L'intervention s'est faite sans aucune intervention de l'automobiliste, puisque le constructeur américain maitrise notamment la mise à jour à distance des logiciels de bord. On savait, depuis 2014, qu'avec un simple smartphone et une connexion wifi, les propriétaires du véhicule pouvaient télécharger des fonctionnalités récentes, voire acheter de nouvelles options. Mais là, Tesla a agi de son propre chef, sur deux modèles de la gamme, la berline et le SUV. 

Une option téléguidée qui en dit long

L'autonomie de 60 kWh a ainsi été déverrouillée et augmentée jusqu'à 75 KWh. Ainsi, l'automobiliste a pu rouler plus longtemps. Le déverrouillage correspond à une distance de 48 km supplémentaires, sans nécessité de recharger la batterie, pour une autonomie totale de 370 km. Les propriétaires des voitures débridées n'ont pas payé un dollar pour ce geste commercial, alors que l'option est habituellement accessible pour l'équivalent de 3 700 ou 7 500 euros, suivant les modèles. La générosité débridée a cependant ses limites. L'option, gratuite le temps du phénomène météo extrême, se désactivera à partir du lundi 18 septembre. Ensuite, il se peut que l'intervention du constructeur électrise la réflexion sur l'emprise de Tesla sur ses clients.