Evacuations massives, renforts en eau... Comment les Etats-Unis se préparent au passage de l'ouragan Irma

L'ouragan Irma se dirige vers le sud-est des Etats-Unis, qu'il devrait atteindre fouet dès le samedi 9 septembre. Sur place, les autorités et les habitants se préparent au pire.

Des habitants d\'Homestead, en Floride (Etats-Unis), protègent leur maison avant le passage de l\'ouragan Irma, le 7 septembre 2017. 
Des habitants d'Homestead, en Floride (Etats-Unis), protègent leur maison avant le passage de l'ouragan Irma, le 7 septembre 2017.  (BRYAN WOOLSTON / REUTERS)
avatar
Valentine PasquesoonefranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'ouragan Irma poursuit sa course folle sur l'Atlantique. Après les Antilles françaises, les îles Vierges britanniques et Porto Rico, où le bilan s'élève désormais à 12 morts, l'ouragan, rétrogradé en catégorie 4, s'approche dangereusement de Cuba et de la côte sud-est des Etats-Unis. Irma devrait toucher la Floride dimanche 10 septembre, puis se diriger vers la Géorgie et la Caroline du Sud.

>> Suivez l'évolution de l'ouragan Irma dans notre direct

Le Centre américain des ouragans (NHC) prévoit "un danger d'inondations mortelles" au cours des trois prochains jours, avec des marées dépassant la moyenne de huit mètres. Aux Etats-Unis, l'ouragan s'annonce "réellement destructeur", a d'ores et déjà prévenu Brock Long, directeur de l'Agence américaine des situations d'urgence (Fema), sur CNN (en anglais). Comment le pays se prépare-t-il au passage d'Irma ? Franceinfo fait le point.

Plus d'un million de personnes évacuées

Le Centre américain des ouragans a émis jeudi soir des premières alertes ouragan et des avis de tempête pour le sud de la Floride et l'archipel des Keys, rapporte ABC News (en anglais). En parallèle, l'état d'urgence a été déclaré dans l'ensemble de l'Etat, dans 30 comtés de Géorgie ainsi qu'en Caroline du Nord et du Sud.

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a alerté la population sur le fait qu'Irma pourrait être "un ouragan catastrophique sans précédent dans notre Etat", explique le Los Angeles Times (en anglais). Le maire de Miami Beach, Philip Levine, a quant à lui évoqué "un ouragan nucléaire"

Les autorités ont d'ailleurs lancé des ordres d'évacuation dans plusieurs comtés largement peuplés du sud de la Floride. Quelque 650 000 habitants ont été priés de quitter le comté de Miami-Dade, tout comme 125 000 personnes dans le comté de Palm Beach et 100 000 dans le comté de Broward, selon le New York Times (en anglais). Au total, des ordres d'évacuation ont été donnés dans neuf comtés de Floride, rapporte ABC News.

Les zones côtières de Géorgie ont également fait l'objet d'un ordre d'évacuation de taille. Selon l'AFP, l'ensemble du comté de Chatham – qui compte près de 300 000 habitants – est évacué. Les étudiants du College of Coastal Georgia, par exemple, ont dû quitter leur campus pas plus tard que jeudi à 18 heures, tout comme les étudiants de l'université de Savannah State.

Les écoles et les administrations fermées

En parallèle des évacuations, le gouverneur de Floride a ordonné la fermeture de l'ensemble des écoles publiques, universités et administrations dans l'Etat, précise la chaîne The Weather Channel (en anglais). Elles resteront closes jusqu'à lundi, afin de servir d'abris potentiels.

L'antenne du Service météorologique national (NWS) à Miami a également diffusé des consignes à la population, afin de mieux se préparer au passage de l'ouragan Irma. Sur Twitter, elle appelle ainsi les habitants à prévoir des stocks de nourriture pour trois jours et au moins quatre litres d'eau par personne et par jour. Le NWS  recommande aussi de garder des batteries, lampes de poche et kits médicaux d'urgence, ainsi que de l'argent en espèces.

Des renforts en eau et en carburant

Avec les évacuations massives, certaines stations-service manquent déjà cruellement de carburant. La situation est telle que la police accompagne désormais les camions-citerne directement des ports vers les stations d'essence, afin d'éviter les routes congestionnées, précise le New York Times (en anglais). Les restrictions en matière de poids transporté et d'heures de travail des chauffeurs de ces camions-citerne ont été levées, étant donnée l'urgence. Les sacs de sable manquent également pour protéger les maisons de l'ouragan, tout comme l'eau. Publix, la plus grande chaîne de supermarchés de Floride, travaille désormais 24h/24 pour fournir assez d'eau aux populations touchées.

Une femme passe devant des rayons vides dans un supermarché de Miami Beach, en Floride (Etats-Unis), le 7 septembre 2017. 
Une femme passe devant des rayons vides dans un supermarché de Miami Beach, en Floride (Etats-Unis), le 7 septembre 2017.  (CARLO ALLEGRI / REUTERS)

Déjà des appels aux bénévoles et aux dons

Les gouverneurs de Floride et de Géorgie ont respectivement mobilisé 4 000 et 5 000 membres de la garde nationale pour le passage de l'ouragan. Rick Scott, le gouverneur de Floride, a annoncé (en anglais) qu'il allait mobiliser 3 000 membres supplémentaires dès vendredi. Mais les effectifs manquent : l'Etat a besoin de 17 000 bénévoles supplémentaires pour les mesures de préparation, précise The Weather Channel (en anglais).

Les autorités ont reçu des fonds supplémentaires de Washington pour mieux préparer les évacuations et protéger les côtes. En parallèle, les cinq anciens présidents des Etats-Unis encore vivants ont lancé "One America Appeal", afin de récolter des fonds pour les personnes sinistrées, annonce Associated Press (en anglais). Ces fonds seront aussi dédiés aux victimes de l'ouragan Harvey, qui a frappé de plein fouet le Texas et la Louisiane il y a deux semaines.